logo_DIM_okILEdeFrance_2019_150.jpg

Appel à projet 2020-6

Équipement Map-InStoRe au fil de l'eau

okonomi_equip_5.v2_lores.png

Manifestations d'intention > OPENLRMH

Manifestation d’intention : DIM_MAP_Mapinstore Projet : OPENLRMH


Etablissement : Laboratoire de Recherche des Monuments Historique, Centre de Ressources
Porteur : Alban François


Le LRMH1 a pour mission « de rassembler toute information utile pour l’exercice de sa mission, publier et diffuser le résultat de ses travaux et de mettre ses bases de données documentaires à disposition des chercheurs et responsables du patrimoine.». Dans cet objectif, le LRMH a lancé un grand chantier pour se munir d’un nouveau Système d’Information Documentaire (SID) baptisé Synapse pour Système Numérique Appliqué au Patrimoine et à ses SciencEs. Son but est de constituer, en ligne, un véritable centre de ressources numérique et de mettre à la disposition du grand public et de la communauté scientifique les bases de connaissances et la production du laboratoire. Le LRMH possédera alors un outil à même de répondre aux normes en vigueur, aussi bien en consultation de ses ressources qu’en production. Il s’inscrit donc pleinement dans un plan de gestion FAIR de ses données. Dans le cadre du projet RamPArC, soutenu en 2018 par la Région Île-de-France via le DIM MAP, l’achat de deux instruments portables de spectroscopie Raman a suscité une réflexion sur le partage et l’accessibilité des données générées par cette technique analytique. Cette réflexion a été poursuivie lors du projet Dopamine également financé via le DIM MAP.
Un plan de gestion de données a ainsi été élaboré afin d’établir les conditions de gestion et de mise à disposition des données produites. L’enjeu ici est également de limiter l’obsolescence naturelle des jeux de données par la documentation systématique des conditions d’analyses et des objets analysés.
Pour le développement de ces axes, des stations de travail sont nécessaires à la fois pour le personnel du Centre de ressources, mais également pour la consultation des documents sur place. De même une station de travail mobile s’avère nécessaire pour la constitution et la mise en service de la base de données RamPArC.
L’acquisition de ce type de matériel informatique pour le traitement des données volumineuses et de logiciels nécessitant une grande puissance de calcul n’est pas possible via l’offre du ministère de la Culture. En effet cette dernière ne concerne généralement que des unités centrales dédiées à des travaux de bureautique peu adaptées au travail sur de forts volumes de données.


1 Arrêté du 4 janvier 2000 érigeant le laboratoire de recherche des monuments historiques en service à compétence nationale

e
Personnes connectées : 1