logo_DIM_okILEdeFrance_2019_150.jpg

Appel à projet 2020-6

Équipement Map-InStoRe au fil de l'eau

okonomi_equip_5.v2_lores.png

Manifestations d'intention > OPercCul

Projet « Ordinateur à haute Performance pour la modélisation

dans le domaine de la conservation du patrimoine Culturel » - OPerCul


Le Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques a pour mission d’apporter une assistance scientifique et technique aux travaux de conservation et de restauration des monuments historiques, ainsi que de développer les recherches associées. Cette activité de recherche est exercée, entre autres, au sein de l’USR 3224 du CNRS. Dans ce cadre, le laboratoire développe des outils de modélisation multi-physiques qui ouvrent des opportunités uniques pour la compréhension et la prévision des altérations des monuments. La modélisation multi-physiques s’attache à reproduire le comportement de matériaux soumis à différentes sollicitations d’origine physique (mécaniques, thermiques, électromagnétiques, etc.) ou chimiques. Elle permet notamment de prendre en compte en même temps les effets de ventilation, de transferts de chaleur et d’humidité qui sont des facteurs clé dans l’apparition des altérations sur les monuments historiques.
La conduite de projets de modélisation multi-physiques demande d’une part la maîtrise de logiciels ad hoc et d’autre part un matériel informatique à même de réaliser les calculs nécessaires. Pour des problématiques multi-échelles, multi-matériaux, multi-physiques comme celles étudiées au LRMH, l’obtention de la « convergence d’une solution », peut demander plusieurs heures, voire plusieurs jours, de calcul informatique, la durée de modélisation étant inversement proportionnelle à la puissance de l’ordinateur sur lequel cette modélisation est faite.
Le LRMH possède aujourd’hui les logiciels permettant la réalisation de modélisations multiphysiques. Le but du projet « Ordinateur à haute Performance pour la modélisation dans le domaine de la conservation du patrimoine Culturel » (OPerCul) est de doter le laboratoire d’une station de travail suffisamment puissante pour pouvoir pleinement exploiter le potentiel de ces logiciels. L’acquisition de cette station s’inscrit donc essentiellement dans le volet « traiter les données » de l’appel à projets Map-InStoRe.
Ce matériel doit permettre de développer des collaborations pour des projets de modélisation avec les partenaires du DIM à l’image de la thèse en cours sur cette thématique, co-encadrée par le LRMH, l’Ifsttar et l’université de Cergy-Pontoise et portant sur le développement d’un outil de contrôle et de simulation numérique visant le vieillissement mécanique des tapisseries.


Porteur de projet :
Johann Leplat, Ingénieur de Recherche, Pôle microbiologie, Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques, 29 rue de Paris, 77420 Champs-sur-Marne.
Johann.leplat@culture.gouv.fr

e
Personnes connectées : 1